Raymond Auguste DENDEVILLE

Accueil

 

artiste peintre, graveur, dessinateur

accéder à son arbre généalogique

Raymond DENDEVILLE

(1901 - 1968)
Né à Rouen en Mars 1901, rue cauchoise, Raymond DENDEVILLE a passé presque toute sa vie active à Elbeuf (Seine-Maritime), 
de 1920 à 1968, année de sa mort. Pendant plus d'un demi siècle, Raymond DENDEVILLE n'a vécu que pour l'art.
Dès sa prime jeunesse rouennaise, au temps de la première guerre, il prit figure d'enfant prodige par ses dessins
inspirés du tableau qu'offrait la ville remplie de soldats venus de tous les coins du monde.
Incroyablement doué, l'enfant émerveillé remplissait des cahiers de l'hallucinant spectacle.

Dès 1915, il expose. La critique est unanime dans ses louanges. C'est alors que l'écrivain FABULET le remarque,
s'intéresse à lui et l'introduit dans les milieux artistiques et littéraires de l'époque.

En janvier 1920, Raymond DENDEVILLE s'installe à Elbeuf où son père a été nommé Directeur du Crédit du Nord.
Il n'en bougera plus, sauf dans l'immédiat après guerre durant les quelques années où il achève de se former à Paris,
partageant son temps entre Le Louvre et les ateliers de Montparnasse.
Il rencontre alors MONTHERLANT, Jacques COPEAU, André GIDE et, parmi les artistes, Berthold MAHN et surtout Charles GUÉRIN.
Ses brillants débuts annonçaient une carrière éclatante. Des problèmes de santés le ramènent à Elbeuf définitivement vers 1924.

A 23 ans, riche de ses dons, de tout ce qu'il a appris en quelques années, il se sent capable de réaliser une carrière de peintre.
Il s'engage résolument sur ce chemin difficile. D'abord dans une manière sombre assez empâtée,
il peint des natures mortes, des figures, voire des portraits, qui sont autant d'études.

Assez brusquement, vers 1928, sa palette s'éclaircit, s'enrichit, la matière se fait plus légère.
Aux thèmes des premières années, s'ajoutent des paysages et les nus.

Déçu par l'indifférence du public, il n'expose plus après 1948. Sa production se raréfie.
Les oeuvres des vingt dernières années, peu nombreuses, sont peut-être les plus originales, sinon les plus fortes.
Le peintre se se laisse absorber de plus en plus par son travail de professeur à l'école des beaux-arts de Rouen.
Parallèlement, une oeuvre gravée importante a été poursuivie. Comme celle du peintre, elle demeure inachevée.
Peut-être avait-il attendu la retraite pour entreprendre les compositions qu'il projetais, quand la mort le surprit brutalement
avant qu'il n'ait eu le temps de vieillir, emporté en quelques jours par un cancer foudroyant.
Il repose au cimetière de Caudebec (Seine-Maritime).
 

 

Quelques œuvres de Raymond DENDEVILLE

Les soldats

Les soldats

 

Vue de Saint Aubin

Les citrons

Vue de Saint Aubin

Les citrons
Jeune Homme

Jeune Homme

1935

Le chapeau de paille Le Nu

Le chapeau de paille

Le Nu

Couverture du livre CONTES ET NOUVELLES DU PAYS NORMAND

Le bucrane
 

Le bucrane

 


Raymond DENDEVILLE a peint ses grands-parents

Rose Albertine CARRE Henry DENDEVILLE sur son lit de mort

Rose Albertine CARRE,
sa grand-mère
(1853-1923)

Henry Anatole DENDEVILLE,
son grand-père
(1849-1930)
 

Des photos familiales

Raymond DENDEVILLE

Raymond DENDEVILLE

Portrait de Raymond DENDEVILLE

Auguste DENDEVILLE, Raymond DENDEVILLE, Marguerite PAIN

Raymond DENDEVILLE entouré de son oncle Auguste DENDEVILLE et de sa tante Marguerite PAIN (mes sosa n°22 & 23)
Photo d'environ 1950

Rose Albertine CARRE Henry Anatole DENDEVILLE

Rose Albertine CARRE,
sa grand-mère
(1853-1923)

Henry Anatole DENDEVILLE,
son grand-père
(1849-1930)
Maurice, Georges et Auguste DENDEVILLE, les 3 frères. 1911 - Famille DENDEVILLE

Maurice DENDEVILLE, son père.
Georges DENDEVILLE et Auguste DENDEVILLE, ses oncles.

Photo de 1911.
Raymond DENDEVILLE, 1er rang, 2ème place,
entouré de deux de ses cousines germaines, Simonne et Madeleine DENDEVILLE.
Nelly DENDEVILLE, 1er rang, 4ème place, sa soeur.
Maurice DENDEVILLE, son père, dernier rang, extrémité droite.
 

Je remercie sincèrement Claude FRAPART, le neveu de Raymond DENDEVILLE
qui m'a transmis la plupart des documents ci-dessus et sans qui je n'aurais pu réaliser cette page.